13 avril 2011

EMPOISONNEMENTS SUR ARES

Ce n'est pas moins de 3 chats empoisonnés en 1 semaine

sur la commune d'Arès : 2 sur le hameau de Paco

et 1 sur l'allée de Guyenne...

 

Voici quelques conseils en cas d'empoisonnement :

 

QUE FAIRE EN CAS D'EMPOISONNEMENT



Nos animaux de compagnie sont parfois en contact avec des substances toxiques multiples :
Produits d’entretien ménager, produits chimiques, pesticides, herbicides, peintures, plantes d’intérieur et d’extérieur…

Différents types d’empoisonnement et leurs symptômes

Les cas d’empoisonnement sont plus fréquents chez les chiens que chez les chats, car ces derniers n’ont pas le même comportement alimentaire, et les chats sont plus difficiles.
Il est toujours utile de savoir détecter les symptômes d’une intoxication et connaître les bons réflexes à avoir.

En fonction du type de toxique et de la quantité ingérée ou inhalée, les symptômes vont varier.
Les poisons ingérés engendrent des troubles intestinaux qui peuvent se manifester par des vomissements, de la diarrhée, de la bave et des douleurs abdominales.
L’antigel, les herbicides, les produits de nettoyage, certaines plantes, la peinture… peuvent créer ces troubles internes.

La toux, les éternuements, un bleuissement des gencives et une respiration difficile peuvent être causés par des poisons inhalés. La fumée, les effluves de peinture et de produits de nettoyage en sont une des principales causes.
Les poisons de contact irritent la peau, la gueule de l’animal, entrainant des rougeurs, des gonflements, de la douleur, une perte de poils… Les solvants, détergents et insecticides font partie des produits qui peuvent en être la cause.

Mesures à prendre en cas d’empoisonnement

Il faut commencer par éliminer la source du poison lorsqu’elle est découverte.
Contacter la clinique vétérinaire pour les informer de l’empoisonnement et se rendre à la clinique le plus rapidement possible.
Si vous connaissez l’origine de l’empoisonnement, informez-en la clinique.
Conservez la substance à l’origine de l’empoisonnement et amenez-le à la clinique.

Si c’est possible, vous pouvez administrer les soins d’urgence. Dans le cas d’un poison ingéré, vous pouvez par exemple administrer un agent neutralisant ou un antidote. S’il s’agit d’un poison de contact, la zone touchée peut être lavée à grande eau. Si l’animal a inhalé un poison, commencez par l’amener à l’air frais. Si vous le pouvez, lisez l’étiquette du produit concerné ; elle pourrait contenir des indications sur les soins d’urgence et les antidotes.

Si jamais l’animal est inconscient, enveloppez-le dans une couverture chaude et transportez-le à la clinique le plus vite possible, en essayant de conserver sa tête plus bas que le reste du corps, afin de prévenir un état de choc et de permettre aux substances logées dans le tube digestif d’être évacuées par la gueule.

Si le patient est très agité ou qu’il a des convulsions, empêchez-le de se blesser, enveloppez-le dans une couverture et transportez-le à la clinique. Conservez les vomissures pour que le vétérinaire puisse les évaluer et les analyser. Emportez aussi les contenants, boîtes, bouteilles, étiquettes, et tout ce qui a trait au poison et qui pourrait fournir de l’information utile.

Dans tous les cas, consultez votre vétérinaire

Source : http://cliniquepourchatsvincennes.com

Posté par chris_L à 05:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,